En cette période de fête, vous allez échanger des textos, des mails, prendre des photos et les stocker sur votre Cloud, consulter et alimenter votre page Facebook ou autres réseaux sociaux, et peut être regarder un film en streaming.

Mais tous ces gestes ont un impact sur l'environnement et le changement climatique, ils consomment de l’énergie.

Vos informations circulent sur des réseaux et arrivent sur des data centers, énormes hangars où des ordinateurs stockent et transmettent vos messages et autres pages internet.

Contrairement à ce que pensent 29% des américains, vos données ne sont pas stockées dans les nuages ("cloud" veut dire "nuage" en anglais) mais sur des serveurs. Ce chiffre montre la méconnaissance du fonctionnement d’Internet.

Quelques chiffres :

  • En 1 heure, c’est 180 millions de requête sur Google (Ademe).
  • Une recherche Google équivaut à l’énergie consommée pendant 1 heure par une ampoule à économie d’énergie (Strato).
  • En 1 jour, au niveau mondial c’est 215 milliards de mails échangés.
  • Le bilan carbone d’un e-mail de 1 Mo estimé est de 275 grammes de CO2 (Ademe).
  • Une entreprise de 100 personnes génère chaque année rien qu’avec son courrier électronique 13,6 tonnes d’équivalent CO2, soit l’équivalent de 14 allers-retours Paris-New York (Ademe).
  • Les SMS semblent consommer moins qu’une requête sur internet, seulement 0.000003 grammes de CO2 par message, d’après une étude menée par Vodafone ; mais chaque seconde 200 000 SMS sont envoyés à travers le monde, et 2 000 rien que pour la France (en 2009).

 

Quelques sites avec des chiffres qui font réfléchir :