C'est sous le magnifique ciel étoilé de la commune de Foncquevillers que s'est déroulée l'animation "Jour de la Nuit", réalisée par le CPIE Villes de l'Artois et Sud Artois Astronomie, et organisée par l'Office de Tourisme du Sud Artois dans le cadre de ses "Sorties Nature".

Le " Jour de la Nuit " est une opération nationale de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé.

Samedi 14 octobre, à Foncquevillers, une activité nocturne inhabituelle animait la salle à côté de la mairie. Un groupe d'illuminé était présent pour parler à près de 30 curieux d'un mal lumineux méconnu : la pollution lumineuse.

 

Que la lumière soit...

Sud Artois Astronomie est revenu sur l'historique de la naissance de l'éclairage public en lien avec la peur de l'homme de l'obscurité, et son incessant besoin de prolonger la durée du jour. Pourtant notre fonctionnement comme celui des autres êtres vivants, est régie par cette inéluctable alternance jour-nuit qui résulte de la rotation de la Terre sur son axe et qui dicte notre rythme circadien. La lumière (et son absence) sont des signaux pour les organismes vivants qui ont évolué avec l'alternance jour-nuit.

... mais la lumière nuit !

La modification de la durée d'exposition à ce signal modifie donc nécessairement le fonctionnement des organismes. Un des exemples le plus couramment observé, et donc le plus connu, est l'attraction des insectes par la lumière qui volent autour des sources lumineuses jusqu'à épuisement. Cette perturbation lumineuse ne touche malheureusement pas uniquement les insectes (qui représentent néanmoins pas moins de 3 espèces animales sur 4...), elle a aussi des impacts sur d'autres espèces animales, la flore, mais aussi notre santé, de plus elle nous coûte à tous (par nos impôts) très cher !

Il est pourtant facile d'agir

Il existe de nombreuses solutions pour la réduire, que ce soit des systèmes d'éclairage plus performants, des détecteurs de présence, voire la plus radicale mais néanmoins la plus efficace : l'extinction nocturne. Que ce soit sur les routes ou dans la commune, l'automobiliste du coup lève le pied !

Une loi existe même depuis 2013 pour interdire l'éclairage des commerces, bureaux et panneaux publicitaires après une certaine heure, mais elle est peu respectée... et ce malgré le risque d'amende pouvant aller jusqu'à 750 euros ! De nouvelles mesures sont annoncées pour 2018, notamment « les enseignes lumineuses devront être éteintes entre une heure et six heures du matin » à partir du 1er juillet, a rappelé le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot.

... en commençant par la faire connaître

Le CPIE Villes de l'Artois présentait l'enquête de sciences participatives Vigie Nature intitulée " Insectes et Ciel étoilé " qui couple l'observation des insectes à celle des étoiles pour évaluer l'impact de la pollution lumineuse sur la biodiversité. L'installation du piège lumineux a joué son rôle attractif pour pouvoir observer les insectes. Puis avec l'appui de Sud Artois Astronomie, les yeux se sont tournés vers le ciel pour observer les étoiles de la constellation du Cygne visibles à l'œil nu, permettant d'évaluer la qualité du ciel. Et nous n'avons pas été déçu, les 15 étoiles de la constellation étaient bien visibles !

Une très belle soirée qui donne un goût de reviens-y !