Chaque année, le 2 février, la Journée mondiale des zones humides commémore la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne.

Des organismes gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et des groupes de citoyens à tous les niveaux de la société profitent de l’occasion pour lancer des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général, et de la Convention de Ramsar en particulier.

Pour cette édition 2019, la thématique est « Les zones humides et le changement climatique ».

Le changement climatique se traduit localement par une augmentation et une intensification des événements météorologiques extrêmes : ouragans, crues, inondations, sécheresses, érosion du littoral, etc...

Les zones humides aident à la limitation de ces risques naturels et réduisent les impacts que peuvent subir les populations en réduisant les effets (érosion du littoral, intensité des crues, alimentation des cours d’eau pendant les sécheresses, etc...)

En outre, les zones humides sont les puits de carbone les plus efficaces sur Terre. Elles couvrent environ 3% de la surface planétaire et retiennent près de 30% du carbone terrestre, soit deux fois plus que toutes les forêts du monde réunies. Il est indispensable de gérer au mieux ces zones humides.

Leur préservation, ainsi que leur biodiversité contribuera à l'atténuation des changement climatique que l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) préconise dans le concept des Solutions fondées sur la Nature.

Le CPIE Villes de l'Artois reste à votre disposition sur cette thématique importante et vous donne rendez-vous lors de notre sortie nature consacrée à la découverte des amphibiens le 6 avril 2019 à 18h30 à la Citadelle d'Arras (inscription auprès de la CUA).